Archives de Catégorie: Immigration

Les discrètes marcheuses de la Canebière

Pour des raisons financières, des femmes quinquagénaires se prostituent au centre-ville en pleine journée. Au milieu des passants et sans attirer l’attention.


Un reportage de Amine el-Mehadji


marcheuse

Marseille, centre-ville, 10h00. La ville finit de se réveiller, ses habitants, ses commerçants, ses touristes circulent déjà le long des artères phocéennes. Sur la Canebière, la grande rue populaire de la ville, un discret manège commence.

Des passantes d’une cinquantaine d’années marchent par groupe de 2 ou 3, faisant des allers-retours sur le trottoir. Elles sont arrivées récemment du Maghreb, alors que d’autres sont en France depuis quelques années déjà: on les appelle les marcheuses, en référence à leur discrétion et à l’absence de racolage visible. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Immigration, Marseille, Quartiers, Reportages

Couples mixtes, l’amour clando

Elles sont françaises et aiment un étranger. Les couples mixtes représentent plus de 13% des unions françaises, soit environ 35 000 couples. Fréquemment suspectés de mariages blancs, dans un climat très répressif de lutte contre l’immigration clandestine, ils doivent se soumettre à de lourdes procédures avant de pouvoir célébrer leur union. (lire également « Le droit de se marier est en danger », une interview d’Ana Perez)

Un reportage de Sonia Tizaoui (photos: S.T.)

s50028411


« Je n’aurai jamais imaginé me retrouver là». Laurence fait les cents pas devant la grille du centre de rétention administratif (CRA) du Canet à Marseille. Comme elle, ils sont une dizaine à attendre qu’on les appelle pour qu’ils puissent entrer et voir leurs proches.

Rien n’indique à première vue la nature de cet établissement niché au fond du boulevard des peintures dans le 14ème arrondissement, mis à part un discret petit panneau à l’entrée du centre. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Immigration, Marseille, Reportages, Reste du monde

« Le droit de se marier est en danger »

3 questions à Ana Perez, membre du collectif des amoureux au ban public (AMB)* de Marseille. (lire également Couples mixtes, l’amour clandestin)

Propos recueillis par Sonia Tizaoui

scan2


  • C’est quoi l’histoire: Comment est né le collectif AMB et quel est son but ?

Ana Perez: C’est à l’initiative des membres du Comité intermouvement auprès des évacués (CIMADE, association d’assistance aux étrangers présente dans les CRA, Ndr) voyant de plus en plus de couples mixtes à ses permanences que s’est créé en juin 2007 le premier collectif des AMB à Montpellier. Depuis, le collectif s’est répandu dans de nombreuses villes de France et compte aujourd’hui plus de 34 permanences. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Entretiens, Immigration, Marseille, Mouvement, Reste du monde