Explosion à Toulouse airport

Les journalistes de l’AJM mènent des vies pleines de danger. En mai dernier, alors que les nuages volcaniques islandais perturbaient le trafic aérien du continent, une reporter de cestquoilhistoire se trouvait à l’aéroport de Toulouse Blagnac. Dans cette ville d’où Mermoz et Saint-Exupéry s’envolaient entre-deux guerres aux commandes de leurs biplans de l’aéropostale et où s’assemblent aujourd’hui les Airbus, elle a pu assister à un événement incroyable. Enfin presque.

Un reportage de Fabienne Farrugia

Il est 17 h précises, ce 10 mai 2010, lorsqu’une explosion se produit dans l’enceinte de l’aéroport Toulouse-Blagnac. Explosion inattendue… mais pas pour tout le monde: l’opération a été dirigée de mains de maître par les agents de la police nationale affectés à l’aéroport toulousain.

16H40, niveau un de Toulouse-Blagnac : le rideau métallique de la boutique du Stade toulousain se ferme inopinément. Les deux ascenseurs empruntés par les personnes à mobilité réduite se bloquent. Les policiers les entourent d’un périmètre de sécurité bleue.

« Pas pratique ! » s’écrient certains clients. D’autres sont sceptiques :« Encore une de ces fichues alertes à la bombe! » Mais tous doivent sortir par le hall D de l’aéroport.

Arrivés en bas, la police nationale a déjà établi un périmètre de sécurité jaunâtre que même les plus rapides ne parviendront pas à franchir.

D’après un employé de la Chambre de Commerce et d’Industrie, il y a une valise abandonnée posée sur le sol face à la boutique du Stade toulousain, au niveau zéro.

Même si cette valise rigide et bleue paraît lointaine, elle capte soudainement l’attention de toutes les personnes présentes derrière le périmètre. Et ce d’autant plus qu’il leur est désormais impossible de récupérer leurs propres bagages situés sur les tapis derrière la valise en question.

De leur côté, à proximité du bagage suspect, les artificiers de la police nationale sont en pleine effervescence. Les personnes âgées et les mamans d’enfants en bas âge se sont assises à droite de la ligne de sécurité. Comme pour se protéger d’un danger imminent.

« Quand même ils exagèrent… » disent certains. « C’est déjà arrivé et ils n’ont rien fait! ». D’autres déplorent de ne pas avoir de caméra pour filmer l’évènement. Soudain, une fumée grise se propage à l’arrière plan de la ligne de sécurité. Un bruit d’explosion détonant la précède. Les démineurs ont fait explosé le couvercle de la valise suspecte. Durée totale de l’opération : 30 minutes.

Les usagers explosent d’impatience de récupérer leurs bagages pour rentrer chez eux. Mais, tout de même, l’aéroport toulousain a pu démontrer tout son savoir-faire en matière de lutte contre les menaces terroristes.

Contenu de la valise : des cibles pour des jeux de fléchettes.

F.F.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Billets, Reportages, Reste du monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s