Champs et cités, en vie de quartiers

Depuis vingt-cinq ans, la ferme pédagogique “La Tour des Pins” est installée à Sainte-Marthe, dans les quartiers nord de Marseille. Sur douze hectares de terre bordés de routes et d’immeubles, le mode de vie paysan se mêle aux activités éducatives et ludiques. Bienvenue à la ferme.

Un reportage de Jan-Cyril Salemi


Des chèvres au Merlan. Non, il ne s’agit pas d’une recette de cuisine audacieuse… Au coeur des quartiers nord de Marseille, un troupeau de chèvres a trouvé refuge à deux pas des blocs de béton et des supermarchés.

Sur la route entre le Merlan et Sainte-Marthe, au détour d’un virage, une flèche annonçant “vente de fromages fermiers”, pointe vers un chemin étroit. La petite allée s’ouvre sur un immense terrain qui appartenait autrefois à la famille des frères Montgolfier, inventeurs du ballon à air chaud qui porte leur nom. Ce domaine de douze hectares, devenu propriété de la ville de Marseille, a été aménagé en ferme pédagogique dans les années 80.

Une ferme pédagogique n’est ni un zoo, ni un musée à ciel ouvert. Sophie Chauvet a repris l’activité depuis deux ans : “Je veux développer une exploitation paysanne qui, dans ce milieu urbain, puisse aussi être un lieu éducatif. Mettre en avant le mode de vie d’une ferme, et tout ce qu’implique l’accès à l’alimentation. Avant de finir dans l’assiette, un aliment passe par plusieurs étapes, c’est ce cycle que je veux rendre accessible.

A trente-sept ans, Sophie sait de quoi elle parle. D’abord ouvrière agricole, elle passe ensuite une dizaine d’années dans le milieu socio-médical avant qu’une dernière expérience de préparatrice en pharmacie la convainque de revenir à la terre. “J’ai vu de près le rôle nuisible des agro-industries, confie-t-elle. Même dans le domaine de la santé, leur influence est considérable. C’est ce qui m’a poussé à créer mon exploitation.

Le bonheur est dans le plus près

Souhaitant échapper au diktat de l’industrie, elle entend proposer une production locale, saine et certifiée bio. Les fromages de chèvre élaborés à la ferme, agréés par le label “ECOCERT”, sont ainsi mis en vente tous les jours de mars à novembre.

La ferme sert également de point-relais à deux associations, “Les Paniers Marseillais” et “Ma Terre”. Ces réseaux, partisans d’une agriculture biologique, relient producteurs et consommateurs. Se fournissant exclusivement auprès d’agriculteurs régionaux, ils organisent sur place la distribution de paniers à leurs adhérents.

La demande envers ces modes de production ne cesse de croître, signe d’une époque où les consommateurs se soucient de plus en plus de ce qu’ils mettent dans leur assiette. Et pour ceux-là, aucun doute, le bonheur est dans le plus près. “Ici, je suis sûre de ce que j’achète, la proximité est déjà une garantie de qualité, témoigne cette cliente qui dit venir régulièrement, été comme hiver.Les prix et la quantité varient selon la saison. En moyenne, un panier de huit kilos avec une dizaine de produits différents coûte 20€.

Pour relier les deux activités de la ferme, production/vente et site pédagogique, Sophie bénéficie d’un double statut, à la fois paysanne et délégataire de service public. Accordée par la ville et renouvelable tous les sept ans, cette délégation met à disposition le terrain et le bâti.

Assumant seule la partie administrative, elle est assistée pour le travail auprès des bêtes de deux jeunes filles éco-volontaires européens, Lisa et Gela. Les visites pour les scolaires sont assurées par Corinne Gastou, qui travaille depuis vingt ans sur le site.

Caramel en goguette

Dans le bâtiment qui sert d’abri aux animaux, l’odeur de paille accompagne les bruissements et les cris. Coco le coq chante à tue-tête en plein après-midi. Tranquillement, il grimpe sur une barrière de l’enclos et continue ses vocalises en paradant au milieu des chèvres.

Elles sont environ une cinquantaine. Ce sont des “Alpines” et des “Communes Provençales” qui, presque toutes, ont mis bas, donnant naissance à quarante-cinq chevreaux. Devant chaque enclos, une pancarte présente les animaux : Elvis le bouc, les moutons d’Ouessan, les oies, les canards…

Les enfants sont là, en famille ou avec les centres sociaux, ravis de passer un moment auprès des bêtes. Et si les habitants du quartier semblent encore peu nombreux à venir y faire leurs courses, la ferme est pour eux un lieu de balade apprécié.

Une petite entraîne son père par le bras : “Viens, on va là-haut voir les cochons!”.

Les cochons ne sont que trois et leur enclos est en plein-air. Dernièrement, l’un d’eux, Caramel, un costaud blanc et beige, a forcé le passage et est allé faire un tour dans la cité voisine.

Si Caramel décidait de préférer les immeubles, il n’aurait aucun mal à trouver son nouveau territoire. Le domaine est cerné de grues et, de part et d’autre, les bâtiments poussent plus vite que les abricotiers. Jusqu’à présent, le site est préservé. Grâce à l’activité de la ferme et parce qu’une grande partie du parc est répertoriée aux monuments historiques : des tilleuls, des platanes, des chênes vieux de deux siècles, une forêt de bambous, une bastide, deux tours de guet, le bâti de la ferme, etc.

Et si à l’avenir les projets d’urbanisation se faisaient trop menaçants, Sophie leur réserve la meilleure des réponses : “J’ai envie de faire vivre ce lieu, et tous ceux qui le fréquentent m’aideront à le maintenir !

J-C. S

Ferme Pédagogique “La Tour des Pins” – 2, Traverse Cade, 13014 Marseille – Tél: 04 91 63 45 57

Visites tout public (gratuit) et vente directe les lundi, mardi, jeudi et vendredi de 16h à 18h et les mercredi et samedi de 14h30 à 18h.

Point-relais : Les Paniers Marseillais : lundi 17h-18h; Ma Terre : mardi 17h-18h

Publicités

1 commentaire

Classé dans Marseille, Quartiers, Reportages

Une réponse à “Champs et cités, en vie de quartiers

  1. mireille bonnet

    Bravo pour ce très bon article.
    Qu’il y en ait d’autres!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s