« Le droit de se marier est en danger »

3 questions à Ana Perez, membre du collectif des amoureux au ban public (AMB)* de Marseille. (lire également Couples mixtes, l’amour clandestin)

Propos recueillis par Sonia Tizaoui

scan2


  • C’est quoi l’histoire: Comment est né le collectif AMB et quel est son but ?

Ana Perez: C’est à l’initiative des membres du Comité intermouvement auprès des évacués (CIMADE, association d’assistance aux étrangers présente dans les CRA, Ndr) voyant de plus en plus de couples mixtes à ses permanences que s’est créé en juin 2007 le premier collectif des AMB à Montpellier. Depuis, le collectif s’est répandu dans de nombreuses villes de France et compte aujourd’hui plus de 34 permanences.

L’AMB se bat pour la suppression des entraves à la célébration des mariages, la limitation des enquêtes et auditions, l’interdiction de prononcer l’éloignement d’un étranger vivant en couple et l’amélioration des conditions d’accueil dans les administrations.

  • CQLH: Le mariage n’est-il pas un droit fondamental ?

AP: Si mais sous prétexte de lutter contre le mariage blanc, la politique du gouvernement en matière d’immigration a stigmatisé les mariages mixtes et durcit les lois et les pratiques administratives. L’avenir de beaucoup de couples mixtes est donc laissé à l’appréciation d’officiers d’état civil, de policiers, juges… D’où le nombre important de problèmes constatés: refus d’enregistrer les demandes, difficultés pour obtenir des informations, etc. De plus, de nombreuses mairies transmettent systématiquement les dossiers de mariage au procureur alors que le code civil ne prévoit une telle transmission qu’en cas d’indices sérieux laissant présumer un mariage de convenance.

  • CQLH: Quelles sont les actions menées par le collectif AMB ?

AP: Nous avons lancé en juillet 2008 une pétition pour que chacun puisse vivre dignement sa relation amoureuse et sa vie familiale qui a déjà récolté plus de 14300 signatures.

Nous sollicitons régulièrement les parlementaires et élus locaux pour qu’ils soutiennent nos revendications et pour faire connaître la situation des couples mixtes en France. Afin de lutter contre les disparités existantes sur les traitements de dossier de mariage d’une mairie à l’autre, nous avons créé un guide juridique à destination des maires et des agents d’état civil. Il s’agit de rappeler les droits et les pratiques administratives afin que les couples mixtes n’aient plus à lutter contre des obstacles autres que ceux fixés par la loi.

Par ailleurs, les AMB avec le soutien de la CIMADE ont saisi le Conseil constitutionnel pour demander une révision des lois.

Enfin, localement, nous assurons des permanences juridiques pour venir en aide aux couples mixtes dans leurs démarches administratives. Et dans de nombreuses villes nous organisons des débats, des repas de quartier et autres manifestations pour sensibiliser l’opinion publique. Car le problème des couples mixtes ne touche pas que les étrangers, c’est le droit de se marier qui est en danger.

* voir leur site: www.amoureuxauban.net

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Entretiens, Immigration, Marseille, Mouvement, Reste du monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s